Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

vendredi 1er juin 2018 à 21h

Ciné-Débat "On a 20 ans pour changer le monde"

On a 20 ans pour changer le monde…et tout commence par la terre qui nous nourrit. Le constat est là : les sols s'appauvrissent, et le mode de production actuelle ne nourrit pas la planète. Mais des hommes & des femmes relèvent le défi. Ils sillonnent les campagnes, rencontrent les industriels et expliquent pourquoi le retour à une agriculture biologique est indispensable. Leur énergie communicative bouscule les discours et les habitudes et laisse entrevoir un nouveau modèle vertueux pour l'agriculture et les hommes. Un autre monde est possible !

Séance gratuite suivie d'un débat en présence d'acteurs de la transition écologique.

Organisé par le service développement durable du Grand-Figeac, dans le cadre de la semaine européenne du développement durable et avec le soutien de l'ADEME.

Document au format PDF:

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

20 ans?

Par Anonyme, le 28/05/2018 à 17:52

Bien sûr je reste debout dans l'alignement le combat, mais au train où va Macron, au train où s'éveillent les consciences (un appel comme celui d'Albert Jacquard date de 35 ans, le premier du GIEC date de 24 ans, et on a dépassé les 350 ppm de c02 dans l'air, et le changement de climat est déclenché aujourd'hui avec effet-retard irréversible sur la décennie qui vient, le dernier appel du GIEC -50 000 scientifiques de tous les pays- est une ultime alerte qui ne s'adresse plus aux Etats, mais à tous les citoyens des Démocraties des pays dits "les plus avancés" -dans le fourvoiement, ET impactant le Monde entier-) : demain c'était hier et je ne crois pas qu'on ait 20 ans, c'est tout de suite... et c'est nous aussi, qui sommes 1%...

exple en cours à échéance 2020: avec le Linky, à l'heure de la sobriété indispensable, on laisse s'installer 2 nouvelles et faramineuses exponentielles de la croissance du prélèvement-des-ressources/détérioration-des-milieux-des-espèces-et-des-peuples. Alors...

Je viendrais quand même, bien sûr, hélas j'ai lutte locale.

Eli